Shell détient le bloc Igoumou Marin depuis le 18 Janvier 2001, à la suite de l’attribution d’un CEPP sur ce bloc par le Gouvernement Gabonais. La décision de renoncer à ce bloc a été faite dans le cadre d’évaluations régulières du portefeuille global d’exploration du Groupe Shell. Shell au Gabon gère actuellement un certain nombre de projets en offshore profond sur lesquels elle concentre ses efforts.